La SNCB et HR Rail tendent la main aux techniciens

La SNCB et HR Rail investissent dans une formation intensive pour des profils techniques au sein de l’atelier central de Malines.

Face à la pénurie de profils techniques sur le marché du travail, la SNCB et HR Rail pallient ce manque de manière unique. Ainsi, un trajet de formation court mais intense a été mis en place pour des candidats motivés avant leur recrutement effectif afin qu’ils soient prêt à entamer leur travail de monteur ou de mécanicien qui sont des métiers en pénurie au sein des Chemins de fer.

Aujourd’hui, à l’atelier central de Malines, 8 nouveaux candidats achèvent leur formation de monteur ou de mécanicien, sélectionnés par Manpower, la demande de HR Rail et de la SNCB. Ceux-ci ont suivi une formation intensive de 12 jours sur le terrain, dans un module de formation mobile créé par Maseos.

Ce projet peut être considéré comme un succès puisque les 6 candidats qui avaient participé à la première session de formation se sont tous vu offrir un contrat et ont été embauchés. La SNCB envisage d’élargir le projet dans d’autres sièges de travail, également pour d’autres métiers.

Intérêts de cette approche : les participants sont sélectionnés, entre autres, sur base de leur motivation. Cela, combiné à un délai de procédure court, permet aux candidats dont la formation est une réussite d’obtenir une proposition d’emploi au sein de la SNCB.

Walid Hadi, l’un des participants, témoigne : « Grâce à ce projet, nous apprenons rapidement les ficelles du métier. La formation sur le terrain nous permet d’être en contact avec l’univers particulier des Chemins de fer mais également avec nos futurs collègues ». Christian Smets, responsable de l’Employer Branding de HR Rail va plus loin: « En outre, les chefs immédiats ont l’opportunité d’évaluer qui correspond le mieux pour son équipe. The right man in the right place (la bonne personne à la bonne place), c’est également la clé pour une collaboration durable. »

Créer les mêmes chances

La SNCB et HR Rail se tournent vers des candidats qui ne disposent pas encore de toutes les qualités techniques nécessaires mais que tout le monde recherche. En prenant en charge la formation des personnes motivées, la SNCB tente de répondre elle-même aux défis du marché du travail. Une situation gagnant-gagnant puisque sans cette formation, les participants seraient passés à côté d’un emploi sur le marché du travail actuel.

Sur les 1600 nouveaux collaborateurs que la SNCB recherche en 2018, il reste encore 350 emplois vacants. Postulez dès maintenant !