L'expérience de conducteur de manœuvre Saïd

Nom : Saïd (29 ans)

Conducteur de manœuvre à Schaerbeek

Habite Bruxelles

Loisirs : football avec ses amis

Situation familiale : célibataire

Formation : 7ème année de l’enseignement secondaire professionnel (A2/CESS)

Saïd est un bruxellois qui entame sa carrière au sein de la SNCB. Il a choisi le métier de conducteur de manœuvre. Pendant son année de  formation rémunérée, il a pris goût à sa profession. Il travaille  à présent tout près de chez lui et exerce un métier unique.

Quelle était ton expérience professionnelle précédente ?

Auparavant, je travaillais à l’aéroport comme mécanicien. Mes tâches consistaient à réparer les engins sur le tarmac. J’ai également travaillé un temps à Bruxelles Mobilité, l’administration principale de l’infrastructure. En tant qu’opérateur technique, je faisais partie d’un service de dispatching pour les problèmes techniques.

Comment t’est venue l’idée de rentrer aux Chemins de fer ?

J’ai appris, par des connaissances, que les conditions d’accès pour les conducteurs de manœuvre avaient changé. Désormais, un diplôme à orientation non-technique est également pris en compte. Par exemple, pendant la formation, il y avait dans ma classe un cuisinier et un photographe. J’ai donc postulé en ligne sur le site www.lescheminsdeferengagent.

Pourquoi avoir postulé à la SNCB ?

En partie pour la sécurité de l’emploi et aussi parce que c’était près de chez moi. J’étais sûr qu’ils cherchaient des conducteurs pour Bruxelles. La formation dure obligatoirement un an et cela peut en effrayer certains. Si cela fait longtemps que vous n’avez pas été à l’école, vous devez bien entendu vous réhabituer à étudier. Mais durant cette formation, vous êtes rémunéré. Et vous n’êtes pas abandonné à votre sort, vous êtes bien guidé. Si vous avez des questions, vous pouvez toujours vous adresser à votre formateur.

À quoi ressemble le travail au quotidien ?

Les conducteurs de manœuvre conduisent des machines qui déplacent du matériel ferroviaire vide ou aident certains trains à manœuvrer. En tant que conducteur de manœuvre, on travaille en trois équipes. Le premier service commence vers 5-6h et le dernier commence à 22h. Votre horaire  dépend des tableaux de service, du dépôt auquel vous appartenez et du matériel que vous avez l’autorisation de conduire. Personnellement, je dépends du dépôt–de Schaerbeek. En tant que conducteur de manœuvre, mon périmètre d’action est limité à 25km autour de mon siège de travail. Parfois, j’effectue des manœuvres à Schaerbeek ou à Forest, ou alors, je dois simplement préparer un train de voyageurs… Dépanner des locomotives fait également partie du job. 

Quels sont les avantages de travailler au sein des Chemins de fer ?

Le fait qu’il ne s’agit pas d’un job 9h – 17h, je trouve que c’est un plus. Il y a également des avantages classiques comme pouvoir voyager gratuitement en train, les chèques-repas, l’assurance hospitalisation, une bonne mutualité… 

Découvrez les offres d'emploi disponibles (1)

La SNCB est l’exploitant ferroviaire le plus important de Belgique. Elle fait circuler des trains de voyageurs, entretient et renouvelle le matériel roulant et est responsable des infrastructures de gare. 

Plus d'info